Alors que l’emploi de « you » en anglais facilite les rapports dans l’entreprise par le fait qu’il est universel, le vouvoiement en France reste une règle à laquelle on ne déroge pas. La culture d’entreprise et l’évolution de vos relations jouent un rôle capitale dans le passage du « tu » au « vous » et si jamais vous n’êtes pas sûr(e), Experteer vous donne quelques conseils pour éviter les situations embarrassantes.

 

Une culture d’entreprise

Par habitude, on utilise le « vous » pour créer une certaine distance avec l’interlocuteur et le « tu » pour symboliser un certain rapprochement. En entreprise, le « vous » est donc de rigueur avec son N+1 et autres dirigeants surtout si vous venez d’arriver à un nouveau poste. Seulement, tout comme votre tenue, le tutoiement dépend aussi de la culture d’entreprise. Certaines sont plus permissives que d’autres et le « vous » ne s’impose que pour les DGs et PDGs voire ne s’utilise pas du tout ! Il n’y a cependant pas de règle générale alors, acclimatez-vous à votre nouvelle culture d’entreprise afin de savoir s’il est de bon ton de tutoyer son supérieur.

Attendez la demande

Alors que le tutoiement entre collègues de bureau est souvent immédiat, le passage du « tu » au « vous » avec son supérieur se fait dans la plupart des cas suite à une demande de sa part : « On peut se tutoyer maintenant » dira-t-il sûrement. Gardez en tête que c’est à lui de choisir si vous allez le tutoyer ou pas. Notez que vous pouvez aussi refuser cette demande mais cela est plutôt mal vu…

Ni tu ni vous …

Il arrive parfois cependant qu’on ne sache pas trop s’il faut utiliser le tutoiement et cela peut être inconfortable. Voici quelques alternatives.

  • Tronquez la phrase: « Que étage ? » au lieu de « Vous montez à quel étage ? »
  • Utilisez ça : « Ça peut se faire non ? » à la place de « Vous pensez que c’est faisable ? »
  • Utilisez le pronom on : « On se voit à la réunion, n’est-ce pas ? » plutôt que « Vous venez à la réunion, n’est-ce pas ? »
  • Utilisez à la fois le prénom et le vouvoiement « Pierre, que pensez-vous de… » qui permet un rapprochement tout en restant poli.

Mais cela ne peut durer qu’un temps et il est préférable, lorsque l’on ne sait pas, d’utiliser le vouvoiement quitte à ce que votre interlocuteur vous demande de changer pour le tutoiement.

 

VN:F [1.9.20_1166]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
Quand passer du "tu" au "vous" en entreprise ?, 5.0 out of 5 based on 1 rating

  • No Related Post