Footballeurs et stars de cinéma n’ont pas de problèmes pour négocier leur salaire… Mais sur le marché du travail, la situation est bien différente. Comment faire alors pour que votre nouveau poste s’accompagne d’un salaire satisfaisant ? Tout repose sur la négociation de salaire.

Clarifiez vos attentes…

Pour que votre négociation de salaire aboutisse, réfléchissez auparavant à la rémunération que vous souhaitez obtenir. Comme point de départ, vous pouvez prendre votre salaire actuel. L’objectif de votre négociation de salaire est sans doute en effet d’obtenir une rémunération au moins égale à celle que vous percevez en ce moment. Demandez-vous ensuite quelle augmentation de rémunération vous désireriez atteindre et pourquoi. Préparez enfin des arguments pour justifier le salaire attendu. Le but est de montrer à votre futur employeur ce que votre contribution va lui apporter.

… et celles de votre futur employeur

Pour que la négociation de salaire fonctionne, vous devez connaître les intérêts de votre futur employeur et les prendre en compte. Il se pourrait, par exemple, que celui-ci ait besoin de pourvoir rapidement le poste que vous visez pour qu’un projet puisse enfin commencer… En même temps, l’employeur a une grille de salaires avec des limites qu’il ne peut ou ne veut pas dépasser. Imaginez cependant que vous êtes très intéressé par le poste mais que celui-ci engendrerait pour vous des frais supplémentaires, pour la garde de vos enfants par exemple. Une option pourrait être alors que l’employeur assume les frais supplémentaires que vous encourriez sans que sa structure salariale ne soit affectée. Cependant, pour que la négociation de salaire soit couronnée de succès, il faut que des deux côtés, les motivations soient claires et définies afin de trouver un compromis salarial.

Identifiez les décisionnaires

Avant d’entamer la négociation de salaire, renseignez-vous sur la marge de décision dont votre interlocuteur dispose. Notamment dans les grandes entreprises, il existe une variété de politiques de rémunération qui doivent être respectées et qui diminuent rapidement le degré de négociation possible. Dans les PME, à l’inverse, ce sont souvent des critères subjectifs qui jouent un rôle important dans la gestion de l’entreprise et la rémunération de ses employés. Si vous ne connaissez pas encore la face cachée de votre future entreprise, demandez plus de détails. Voici certaines questions que vous pouvez poser :

  • Quel est le salaire habituellement perçu pour un tel poste ?
  • De quoi se compose le salaire ?
  • Qui décide finalement du salaire ?
  • Quelle peut être l’évolution de salaire ?

Enfin, lorsque vous recevez votre contrat, n’oubliez pas de vérifier que la rémunération indiquée correspond à ce qui avait été convenu lors de la négociation de salaire !

VN:F [1.9.20_1166]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)