Il arrive souvent, lors d’un entretien, un moment durant lequel le candidat hésite une fraction de seconde pour savoir s’il va ou non poser la question du salaire. Une négociation de salaire est déjà difficile en soi, c’est pourquoi l’incertitude est omniprésente : où dois-je commencer ? Comment puis-je amener le sujet ? Et surtout, quand le faire ? Est-il même utile, après tout, de parler de salaire dans un entretien ?

 

Parler salaire ? Je n’y pense même pas !

Pour de nombreux candidats, l’argent est un sujet inconfortable qu’ils préfèrent oublier. La première impression donnée en entretien est importante et les candidats pensent que parler d’argent peut être mal perçu par le recruteur. C’est pourquoi ils n’abordent pas le sujet car ils ont peur de laisser croire qu’ils ne sont là que pour l’appât du gain. Cependant parler salaire est incontournable surtout pour un poste de cadre ou dirigeant.

Stratégie et timing, le reste vient tout seul

Premier point important : vous devez d’abord parler du travail, l’argent vient après. Deuxième point : il est essentiel de savoir à l’avance ce que l’on peut vous proposer ou une approximation pertinente. Sans ce travail préliminaire au cours duquel vous évaluez le poste et sa rémunération potentielle, vous avez des chances de tomber en désaccord avec votre futur employeur. Soyez alors conscient(e) des prétentions salariales que vous pourrez avancer, restez réaliste et n’en demandez pas trop.

Plus important, cependant, est la façon dont vous répondez à de futurs employeurs sur le thème du salaire. C’est le moment de la négociation salariale et cette phase est cruciale. L’argent est un sujet tabou, mais commencer à en parler est déjà la moitié du chemin de fait. Nous vous conseillons, en partant de votre estimation, de la réévaluer rapidement au fur et à mesure que vous en apprenez plus sur le poste. Il se peut par exemple que les responsabilités soient plus grandes que prévu, auquel cas n’hésitez pas à  revoir votre proposition de salaire à la hausse.

Ne donnez pas un montant exact mais une approximation. Une fourchette permettra aussi à l’employeur d’ajuster la rémunération. N’oubliez pas que le recruteur cherche quelqu’un en phase avec le poste même s’il est un peu plus cher. Enfin ne montez pas trop haut en pensant largement redescendre ensuite. Affirmer clairement ce que vous valez et tenez-vous y.

Généralement, ce sera le recruteur qui va aborder le sujet et peut-être vous faire une proposition. Si celle-ci est en dessous de vos attentes, ne la refusez pas immédiatement. Il peut être intéressant de négocier une réévaluation de salaire sur 6 mois basée sur des objectifs ou d’autres avantages en nature.

En fin de compte comme lors de tout entretien : gardez votre calme, faites des propositions et montrez votre valeur. Gardez en tête qu’une bonne préparation demeure la pierre angulaire d’un entretien d’embauche réussi. Soyez authentique et n’hésitez pas à soumettre vos préoccupations, notamment salariales, lorsque le bon moment est venu.

 

VN:F [1.9.20_1166]
Rating: 5.0/5 (2 votes cast)
Entretien : le salaire est-il un sujet tabou ?, 5.0 out of 5 based on 2 ratings